Accueil / Projet CORSO / Ressources / La guerre de course en récits.

La guerre de course en récits. Terrains, corpus, séries.

Dossier réalisé par l'équipe du Projet ANR CORSO (2010)
Avec la coopération du Centre de Recherches en Littérature Comparée, du Conseil scientifique de Paris-Sorbonne (Paris-IV), de l'Université de Jaén (Espagne) et de l'Agence Nationale pour la Recherche.


[Télécharger le dossier complet] [Voir le sommaire]
La guerre de course en récits

Frontispice du récit de captivité de William Okeley (1675, Londres)

La guerre de course en récits : Terrains, corpus, séries vise à faire un état des lieux des différents corpus et séries de récits par lesquels la guerre de course, et en particulier l’expérience de la captivité dans les états barbaresques de la côte Nord-Africaine, a été connue en Europe entre le XVIe et le XVIIIe siècle essentiellement.

Un premier ensemble de communications (1. Récits de Rédemption. Trinitaires et Mercédaires) est consacré à la place tenue dans ces sources par les récits composés par les ordres rédempteurs, et à l’intérêt littéraire et documentaire de ces récits. Une deuxième partie (2. Récits de captivité : quelques séries) s’attache à l’étude de plusieurs récits de captivité, dont on peut étudier les effets de sens produits par la série dans laquelle ils s’insèrent. La troisième enfin (3. Poèmes et romans de la course) est consacrée aux nombreuses fictions qui ont accompagné l’essor du corso méditerranéen dans les littératures d’Europe, du XVIe au XVIIIe siècle.

Les articles que l’on trouvera dans ce dossier sont issus en grande partie des contributions apportées lors des journées d’études consacrées au projet CORSO à Carthage (Tunisie) les 4 et 5 mai 2008

Voir le Programme complet du colloque « Orient baroque/Orient classique »

et à Jaén (Espagne) les 11, 12 et 13 novembre 2009

Voir le programme du colloque «Légendes Barbaresques.Codes, stratégies, détournements »

Conçu en deux volets, le présent dossier sera suivi d'un recueil d'études plus spécifiquement consacrées aux utilisations faites par les historiens, les romanciers et les journalistes de cet ensemble de récits et de légendes, de la période pré-coloniale au XIXe siècle, qui paraîtra prochainement aux éditions Bouchène sous le titre Légendes Barbaresques. Codes, stratégies, détournements, collection Mediterranea, série "Barbaresques" [2011]

La guerre de course en récits

Vue de la proue d'un navire à trois mâts. XVIIè siècle.

Sommaire

  • Introduction (Version française) / Introduction (English Version) 
    par Anne DUPRAT (Université Paris-Sorbonne (Paris-IV)) [Lire le résumé] [Télécharger l'article] [Download English Version ]
  • I.Récits de rédemption. Trinitaires et mercédaires


  • "Récits des Trinitaires. Un bilan sur la description des corpus" 
    par Jean-Claude LABORIE (Paris-X Nanterre Université) [Télécharger l'article]
  • " Le miroir aux affects haineux. Faire voir le barbaresque et le captif chrétien dans la France du premier XVIIe siècle" 
    par Yann RODIER (Paris-Sorbonne (Paris-IV)) [Lire le résumé] [Télécharger l'article]
  • "Des écus et des mots : valeurs de l’échange dans les récits de rédemption" 
    par Christian ZONZA (Université de Nantes) [Lire le résumé] [Télécharger l'article]
  • "Les religieux trinitaires dans les pays habsbourgeois et leurs publications sur le rachat (XVIIe-XVIIIes)" 
    par Ernstpeter RUHE (Universität Würzburg) [Télécharger l'article]
  • "Christian captives redeemed by the Austrian Trinitarians' from the Ottoman Empire, the Tataric regions and the "Barbary" states 1690-1783" 
    par Elisabeth PAULI (Universität Graz) et Carlos WATZKA (Universität Graz) [Lire le résumé] [Télécharger l'article]
  • ANNEXE 1. " The Spanish Trinitarian Texts. A short description. " 
    par Daniel HERSHENZON (U. Michigan) [Télécharger l'article]
  • ANNEXE 2. Sources on the redemption of Christian captives by the Trinitarian Order during early modern time. An online collection of digitalized sources and other information. 
    par Carlos WATZKA (Universität Graz) et Elisabeth PAULI (Universität Graz) [Télécharger l'article]
  • II. Récits de captivité : cas et séries


  • “Barbary Captivity Narratives from Early Modern England:Truth Claims and the (Re)Construction of Authority” 
    par Daniel VITKUS (Florida State University) [Télécharger l'article]
  • "Le récit de captivité de William Okeley (1675) et la question de la religion en Angleterre pendant la Restauration 1660-1688" 
    par Catherine CURRAN-VIGIER (Université de Rouen) [Lire le résumé] [Télécharger l'article]
  • "Danish Slaves in Barbary (XVIe-XVIIIes)" 
    par Peter MADSEN (Université de Copenhague) [Lire le résumé] [Télécharger l'article]
  • "Les Corses d’Allah" 
    par François MOUREAU (Paris-Sorbonne (Paris-IV) CRLV) [Télécharger l'article]
  • "La même histoire trois fois : l’enlèvement de Mlle de Bourck (1719)" 
    par Denise BRAHIMI (Université Paris-VII Denis Diderot) [Lire le résumé] [Télécharger l'article]
  • III. Poèmes et romans de la course


  • Captivité intérieure dans les romances moriscos espagnols (XVIes) 
    par Emilie PICHEROT (Université de Lille) [Télécharger l'article]
  • Les Maures et la désillusion dans Don Quichotte 
    par Anne FASTRUP (Université de Copenhague) [Télécharger l'article]
  • "Un trio problématique : des romances mouriscos portugais au théâtre de Lope de Vega" 
    par Lillian PESTRE DE ALMEIDA (Université Fédérale Fluminense (Brésil)) [Télécharger l'article]
  • "Les épisodes de course/ ou de captivité barbaresques dans le roman espagnol du début du XVIIe siècle" 
    par Caroline LYVET (Université de Poitiers) [Lire le résumé] [Télécharger l'article]
  • "Figures de captifs dans le roman français du XVIIe siècle" 
    par Suzanne GUELLOUZ (Université de Caen) [Télécharger l'article]
  • ANNEXE : Bibliographie de la course en Méditerranée dans la littérature italienne du XVIe siècle 
    par Meriem DHOUIB (Université de Monastir) [Télécharger l'article]
  • Bibliographie générale "La guerre de course en récits. Terrains, corpus, séries" (XVIe-XVIIIes) 
    par Anne Duprat (Université Paris-Sorbonne (Paris-IV)) [Télécharger l'article]

Résumés

Anne DUPRAT (Université Paris-Sorbonne (Paris-IV)) - Introduction (Version française) / Introduction (English Version)

 

Lieux communs et passages stéréotypés, reprise de discours et de cadres narratifs imposés de l’extérieur ou spontanément adoptés par ces auteurs d’une œuvre unique, tout cela apparaît bien à la lecture en série des témoignages publiés ou restés manuscrits des victimes de la guerre de course en Méditerranée. Si les codes esthétiques, stylistiques et idéologiques varient, si le cadre d’écriture dans lequel ces textes sont produits change également, on y reconnaît pourtant la présence de caractéristiques partagées par la plupart des textes racontant cette expérience de la captivité. Liés à un temps, à un lieu et à un contexte définitivement révolus, celui d’un équilibre resté instable pendant deux siècles entre les forces ottomanes et chrétiennes pour le contrôle des routes maritimes et des circuits commerciaux de la Méditerranée, ces traits communs aux récits de captivité de la période barbaresque sont essentiels à la reconstitution des enjeux complexes de cet affrontement, et à l’écriture d’une histoire partagée de l’aventure corsaire.
D’où l’intérêt d’étudier, comme on le propose ici, cette histoire sous l’angle des récits produits par les témoins engagés le plus involontairement dans l’aventure de la course : les captifs. On peut ainsi constater tout d’abord le décalage qui existe entre les anecdotes de captivité sériées et fortement encadrées par un discours prosélyte, et les récits singuliers, produits par les marchands, soldats, diplomates ou simples voyageurs qui ont fait l’expérience de l’enlèvement, de la captivité, parfois du rachat.
En rendant compte de leur identité, en racontant leur comportement pendant l’épreuve, et dans le sens qu’ils attribuent à leur captivité et à leur libération, les anciens captifs se conforment en effet au cadre attendu dans le type de publication dans lequel leur récit paraît. Mais le caractère exceptionnel de l’expérience de la vie en captivité dans une société profondément différente, et le bouleversement que celle-ci a fait intervenir dans l’univers de certitudes culturelles, morales et religieuses que l’auteur aurait dû partager avec son public déclenche très souvent une remise en cause de ces valeurs. Dans un cas comme dans l’autre la confrontation laisse des traces, et met en relief les lignes de fracture qui existent dans le tissu d’une société.

[Retour au sommaire]

Elisabeth PAULI (Universität Graz) et Carlos WATZKA (Universität Graz) - "Christian captives redeemed by the Austrian Trinitarians' from the Ottoman Empire, the Tataric regions and the "Barbary" states 1690-1783"

The Trinitarians, a catholic mendicant order founded in the middle ages, played an important role in the field of Christian-Muslim relations until the late 18th century by engaging in ransoming and exchanging Christian captives from Muslim-ruled countries. The Austrian branch of the Trinitarians, belonging to the Spanish Discalced Congregation after its foundation in 1688, was active mainly in the Black Sea region and the Ottoman Empire, trying to liberate and bring home some of the tens of thousands unfortunate victims of the manhunts conducted by the Turkish and Tatar forces during the 'Great Turkish War' from 1683 to 1699, the Habsburg-Ottoman wars of 1714-18 and 1736-39, but also the periods of formal peace in between, for the purpose of requisition of slaves. After the 1740s, when there were no larger violent conflicts at the southern and eastern border of the Austrian monarchy, and thus numbers of captives to be ransomed diminished within the Ottoman Empire and Tatary, the Austrian Trinitarians increasingly occupied themselves with freeing Habsburg subordinates, who had fallen victims to piracy by the 'Barbary states' in the western Mediterranean, too.

With the help of so-called catalogi redeptorum, lists of freed persons, we were able to reconstruct the fundamental socio-demographic features of a majority of those people ransomed or exchanged by the Austrian Trinitarian order during the 18th century, and presented some basic outcomes of our research above (whilst a broader display of results will be delivered soon in a monographic publication).

[Retour au sommaire]

Christian ZONZA (Université de Nantes) - "Des écus et des mots : valeurs de l’échange dans les récits de rédemption"

 

L’échange est une notion clé dans les textes de rédemption de Trinitaires et de Mercédaires, comme dans les témoignages de captifs, d’un point de vue économique, idéologique mais aussi poétique. D’une part, ces récits sont des livres de comptes qui mêlent mots et chiffres pour montrer ce que coûte au sens propre du terme l’esclavage (valeurs des individus, prix de rachat, pourcentage des intérêts, montant des dons); de l'autre, ils affichent leur valeur de document historique et de preuve d'une réalité économique.
Cependant, le caractère scientifique du document s’efface bien vite derrière le projet idéologique qui le sous-tend. Ici, les ordres trinitaires et mercédaires tendent à payer de mots leur lecteur susceptible de devenir un généreux donateur. La description pathétique des esclaves et la description de l’héroïsme des religieux sert ainsi la cause de chaque ordre, et la rivalité qui les oppose entre eux.
Enfin, la circulation et l’échange sont d’ordre poétique. Les textes de rédemption se construisent sur un modèle formell identique, et les textes de captifs, quant à eux, fondent le romanesque qu'ils déploient sur l’absence de valeur de l’esclave qui, ainsi acheté et sans cesse revendu, court toujours vers de nouvelles aventures.

[Retour au sommaire]

Yann RODIER (Paris-Sorbonne (Paris-IV)) - " Le miroir aux affects haineux. Faire voir le barbaresque et le captif chrétien dans la France du premier XVIIe siècle"

Dans l'Histoire de Barbarie et de ses corsaires du père trinitaire Pierre Dan, comme dans d'autres sources centrées sur la description de l'Empire ottoman l’intentionnalité religieuse se voit servie par une écriture d’action, attachée à la résurrection d’un mythe de croisade pourtant arrivé à résipiscence.
Doublée par l’écriture pragmatique du politique, cette écriture dessine une ligne de fracture entre les « Bons catholiques », défenseurs de la primauté du religieux, et les « Bons Français », favorables à celle du politique. En France en effet, le contexte de la guerre de Trente Ans fait basculer la barbarie du côté des Espagnols et tempère la réaction turcophobe des Bons Français contre cette « raison d’Enfer », celle de l’État inspirée par Machiavel, disent-ils.
La figure du barbaresque résulte ainsi de ce miroir aux affects, tantôt haineux, tantôt cléments, qui réfléchit les tensions politiques et religieuses d’un siècle soucieux de consolider l’État. Leur opposition réciproque se perçoit, entre autres, dans cette lecture épiphanique du barbaresque, chacun voulant faire voir et faire valoir sa propre représentation politique et religieuse de celui-ci.
La littérature barbaresque apparaît dès lors tiraillée entre le pragmatisme étatique de cette « monarchie exécutive » en construction et les exigences tridentines de la Réforme catholique.

[Retour au sommaire]

Catherine CURRAN-VIGIER (Université de Rouen) - "Le récit de captivité de William Okeley (1675) et la question de la religion en Angleterre pendant la Restauration 1660-1688"

Le récit de captivité de William Okeley, auquel il donne le titre d’Ebenezer, or a monument of Great Mercy (1675) peut être considéré comme appartenant à la tradition puritaine dissidente anglaise. Les circonstances de sa publication sont ici éclairées par une étude qui, au-delà de l’hostilité à l’Islam exprimée dans le corps du texte, tente de considérer la situation politique en Angleterre après la restauration de la monarchie des Stuart en 1660. La persécution à laquelle sont en butte les non-conformistes, la résurgence de la corruption et le rapprochement du roi avec la France suscitent la crainte d’une alliance des papistes et des royalistes, qui pourrait conduire à une monarchie absolue. De plus, certains observateurs craignent de voir la marine anglaise tomber entre les mains d’une cour pro-catholique après les révélations de corruption qui ont fait suite à la deuxième et à la troisième guerre anglo-hollandaise. Parmi les opposants non-conformistes figurent des marins et des militaires, qui ne peuvent se résoudre à accepter un pouvoir absolutiste. C’est dans cette optique que le texte d’Okeley peut être interprété comme un appel aux dissidents, invités à affirmer leurs principes religieux et à ne pas se soumettre à la tyrannie.

[Retour au sommaire]

Peter MADSEN (Université de Copenhague) - "Danish Slaves in Barbary (XVIe-XVIIIes)"

An account of the ’Turkish raid’ on Iceland in 1627 was written by reverend Oluf Eigilssen, including a description of his time in Algiers and his subsequent journey to Copenhagen with a view of raising money for ransoming of his family. In the 18th century a few accounts of captivity were published by Norwegians (at that time Norway, like Iceland, was under Danish government).
Captain Lars Diderich’s book is organized as a dialogical exchange betweeen his account of his time in Fez and Christian interpretations of his experiences by the interlocutor, interpretations that correspond to Lutheran tradition and in particular to pietistic texts by the prominent bishop in Bergen Erik Pontoppidan.
Hans Joachim Schram, apparently a craftsman, stresses veracity in his book (1791) about his time in Tunis and mainly concentrates on topographic and ethnographic description. Chosen to be a servant at the court, he had a relatively positive experience and was set free by his grateful master; whereas the ordinary sailor Nielsen Nielsen Moss ends up in a bagno. Writing on behalf of his fellows, he concentrates on detailed descriptions of their situation. Half of his book consists in general descriptions of the city and country.

[Retour au sommaire]

Denise BRAHIMI (Université Paris-VII Denis Diderot) - "La même histoire trois fois : l’enlèvement de Mlle de Bourck (1719)"

Résumé [Français]
Au début du 18ème siècle, Melle de Bourg ou de Bourk est la seule rescapée d’un naufrage sur les côtes de Kabylie, à l’est d’Alger. Elle est recueillie (ou prise en otage ?) par des populations montagnardes de l’endroit qui entreprennent de négocier son rachat avec les autorités d’Alger. Il se trouve qu’on a trois récits différents de cette anecdote relativement banale, dont deux s’opposent idéologiquement, celui des Pères rédempteurs qui ont négocié le rachat de la jeune fille et celui d’un voyageur philosophe, Peyssonnel, qui veut dénoncer leur propagande (d’un catholicisme militant).Le troisième récit est le fait d’un historien assez connu, Laugier de Tassy, très impliqué dans les relations diplomatiques de l ‘époque. C’est pour nous le moyen de mesurer les enjeux que représentent à l’époque les récits de Course et de captivité.
Abstract [English]
At the beginning of the 18th century, Melle de Bourg or de Bourk was the only survivor in a shipwreck on the Kabylian coast, east of Algiers. She was rescued (or taken as hostage ?) by a tribe living in the mountains nearby, who negociated her ransom with the authorities in Algiers. Fortunately, this story, though an ordinary one, was told three times in different ways. Two of them are opposed for ideological, reasons, one being told by the Redeemers monks who negociated the ransom of the young girl, another one by a traveller, Peyssonnel, showing a philosophical trend, and the third one by an historian , Laugier de Tassy, who was involved in diplomatic affairs at the moment. All that gives us an idea of what was at stake in the telling of piratical activities on the eve of Enlightenment.

[Retour au sommaire]

Caroline LYVET (Université de Poitiers) - "Les épisodes de course/ ou de captivité barbaresques dans le roman espagnol du début du XVIIe siècle"

Cette contribution propose une présentation des épisodes de course et de captivité barbaresques que l'on rencontre dans une dizaine d’ouvrages, rapprochés habituellement du roman picaresque ou du roman d’aventures et d’amour et rédigés dans le premier tiers du XVIIe siècle par des romanciers espagnols souvent considérés comme « mineurs ».
Dans ces passages se mêlent aux éléments de récits directement liés à la réalité extra-textuelle des motifs plus romanesques, comme les amours des maîtres pour leurs captives, ou encore la mise en place de complexes stratégies de survie ou d’évasion, qui sont ici brièvement passées en revue. L’inventaire des éléments constitutifs de ces intrigues permet de dégager un scénario commun à ces aventures, que les auteurs font varier pour construire des intrigues vraisemblables, susceptibles de faire naître l’admiratio du lecteur, et qui sont autant d’occasions de défendre la foi chrétienne sans manquer de s’interroger sur la tentation du reniement.



[Retour au sommaire]